Location gites Bretagne

Voyages, vacances et tourisme en Bretagne

découvertes

Top 10 des phares bretons à découvrir : un voyage lumineux sur les côtes de légende

Embarquez pour un périple enchanteur à la rencontre des phares bretons, sentinelles de granit veillant sur l’immensité bleue. Chacun raconte une histoire, un chant marin mêlé au vent et aux vagues. Découvrez notre sélection des dix incontournables, véritables phares dans la nuit, guidant les âmes vagabondes le long des côtes légendaires de Bretagne.

L’histoire des phares bretons et leur patrimoine

Au gré des vents et marées, les phares bretons racontent une histoire séculaire. Défiant l’océan depuis des siècles, ces tours lumineuses servaient d’yeux bienveillants pour les marins égarés. Parmi eux, le célèbre Phare du Créac’h, sur l’île d’Ouessant, veille sans relâche et demeure un incontournable avec sa puissance lumineuse parmi les plus fortes au monde. Chaque phare de Bretagne possède son caractère bien trempé, à l’image de la région qu’il protège. Le Phare de Saint-Mathieu, par exemple, se dresse fièrement au milieu des ruines d’une ancienne abbaye, liant patrimoine maritime et historique. C’est là où la terre rencontre la mer que ces sentinelles offrent des panoramas époustouflants tout en nous soufflant des récits de naufrages et de sauvetages héroïques. Pour ceux qui cherchent à s’imprégner pleinement de cette ambiance unique, rien ne vaut une visite nocturne au Phare de Pontusval. Sous le ciel étoilé, ce gardien solitaire illumine la côte sauvage du Finistère et offre un spectacle lumineux où chaque flash scintille comme un écho aux légendes celtes anciennes.

Le phare de Cordouan : une merveille incontournable

Surnommé le « Versailles des mers », le phare de Cordouan se dresse majestueusement à l’entrée de l’estuaire de la Gironde. Véritable prouesse architecturale, ce phare historique, le plus ancien encore en activité en France, fascine autant par sa construction que par son histoire riche. Les visiteurs peuvent y admirer des salles somptueuses telles que la chapelle ou le logement du roi, témoins de son passé prestigieux. Construit dès 1584 et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2021, Cordouan incarne un pan important du patrimoine maritime français. La traversée pour y accéder offre une expérience inoubliable avec une vue imprenable sur les eaux tumultueuses qui ont défié tant de navigateurs.

Parcours lumineux en Finistère : les gardiens de la mer

Au cœur du Finistère, le Phare de la Vieille défie les flots depuis plus d’un siècle. Dressé fièrement à l’entrée du Raz de Sein, ce témoin des tempêtes éclaire sans relâche le passage périlleux pour les marins. Une silhouette qui inspire respect et fascination, il est une escale incontournable pour quiconque s’aventure sur ces terres chargées d’histoires et de légendes. Le charme rustique du Phare du Créac’h, sur l’île d’Ouessant, laisse rarement indifférent. Reconnu comme l’un des plus puissants au monde, son faisceau perce l’obscurité pour guider les navigateurs égarés.

Les phares emblématiques du Morbihan à visiter

Au cœur du Morbihan, le phare de Goulphar, aussi appelé Grand Phare, se dresse fièrement sur les côtes sauvages de Belle-Île-en-Mer. Cet ouvrage monumental, conçu par l’ingénieur Augustin Fresnel, offre un panorama à couper le souffle depuis sa lanterne après une ascension des 247 marches. En le visitant, on ressent toute la force et l’histoire maritime bretonne. Naviguer vers la presqu’île de Quiberon permet de découvrir la silhouette élancée du phare de Port-Navalo. Planté à l’entrée du Golfe du Morbihan, il guide les marins depuis plus d’un siècle avec son feu rouge caractéristique.

La Route des phares : un itinéraire côtier breton

Au cœur de la Bretagne, les phares érigés le long du littoral marin témoignent d’une histoire riche et d’un patrimoine inestimable. Parmi eux, le phare d’Eckmühl, gardien altier de la pointe de Penmarc’h, s’impose par sa taille impressionnante et son escalier en spirale qui mène à une vue époustouflante sur l’Atlantique. C’est un véritable hymne au courage des marins que ce géant de pierre chante avec ses éclats lumineux. Se dressant fièrement sur les côtes déchiquetées, le phare du Créac’h est un autre incontournable. Situé sur l’île d’Ouessant, il brille comme une star parmi les astres navigants grâce à l’un des faisceaux lumineux les plus puissants au monde.

Conseils pour photographier les phares de Bretagne

Captez la magie des phares bretons, ces veilleurs de pierre qui jalonnent nos côtes. Pour immortaliser leur splendeur, voici quelques astuces :

– Choisissez le bon moment : l’heure dorée illumine les textures et confère une atmosphère unique. – Intégrez l’environnement : un phare se révèle pleinement avec son contexte, qu’il s’agisse de rochers escarpés ou d’une mer déchaînée. – Jouez avec les perspectives : variez les angles pour découvrir chaque facette du phare.

  • Priorisez une exposition adéquate ; en contre-jour, ne laissez pas le soleil éclipser votre sujet.
  • Utilisez un trépied pour garantir la netteté des photos lors de faibles luminosités.
  • Capturez le mouvement des vagues ou des nuages pour dynamiser vos clichés.

Ne négligez pas l’importance du cadrage. Une bonne composition est cruciale pour diriger le regard vers le phare. Chaque phare a sa propre histoire

Questions et réponses

Quels sont les phares incontournables à visiter sur la côte bretonne ?

Le Phare de la Vieille, gardien du Raz de Sein, et le célèbre Phare d’Eckmühl, haut de ses 65 mètres sur la pointe de Penmarc’h, sont des incontournables. Le phare du Petit Minou, près de Brest, offre une vue imprenable sur l’entrée de la rade. Enfin, le Phare de Saint-Mathieu mérite une visite pour son panorama exceptionnel et son site historique avec les ruines de l’ancienne abbaye.

Existe-t-il des phares en Bretagne où l’on peut séjourner pour une expérience immersive ?

Oui, certains phares proposent des hébergements atypiques. Par exemple, le Phare de Kerbel en Morbihan offre un gîte avec vue sur mer. Aussi, bien que plus rare, le Phare de l’Île Louët en baie de Morlaix permet aux visiteurs de vivre une nuit unique au sein même d’une chambre d’hôtes située dans le phare.

Comment peut-on visiter les phares bretons qui ne sont pas accessibles au public ?

Certains phares non ouverts au public peuvent être admirés depuis la terre ferme ou lors d’excursions en bateau. Des sorties en mer organisées par des compagnies locales offrent souvent l’opportunité d’approcher ces structures maritimes et d’en apprendre davantage sur leur histoire grâce aux commentaires des guides experts.